• L'été de la peur V

     

    Pelabuhan Sape, gros village de pécheurs, était situé à l'extrémité est de Sunbawa. Le temps avait radicalement changé depuis leur incursion sur Komodo. La mer avait été capricieuse, alternant calme et furie ; louvoyer entre ces îles de la Sonde n'avait pas été une mince affaire, aussi c'est avec un certain plaisir que nos quatre aventuriers avaient pu gagner la grande baie de Sape en un seul morceau. En fait, Richard en avait fait l'expérience quelques années auparavant en se rendant à Bali. Il avait dû naviguer ferme pour s'y rendre, essuyant tempête sur tempête dans une mer considérée comme la plus dangereuse au monde....il avait oublié. Il avait une excuse. Le séjour à Bali avait largement compensé les moments pénibles qu'il avait dû endurer pour se rendre dans cette île magnifique....un peu magique.

     

    A peine débarqués, ils s'étaient mis à la recherche d'un point d'asile afin de pouvoir manger et dormir mais ce fut peine perdue. Un terminal ferry était en construction et la civilisation avait de la peine à s'incruster dans cette région reculée. Aussi, en désespoir de cause, ils avaient regagné le voilier et après un frugal repas, avaient rejoint les bras de Morphée, exténués par les événements de la journée.

     

    Le lendemain matin, le soleil avait, à travers le hublot, trouvé son chemin, inondant de ses rayons déjà chauds, la chevelure de Mai, encore lovée sur la couchette. Richard, quant à lui, était levé depuis l'aube et une bonne odeur de café, d'omelette et de pancakes avait envahi la coursive du bateau, ce qui eut pour effet de réveiller le reste de la troupe.

     Un quart d'heure plus tard, nos quatre aventuriers étaient attablés dans la cabine principale, ingurgitant en silence un copieux petit déjeuner. L'atmosphère était pesante. Les deux mâles avaient essuyé un refus catégorique lorsqu'ils avaient voulu entamer les préliminaires d'un petit câlin..... La vengeance était un plat qui se mangeait froid chez nos jeunes eurasiennes.....et si c'était compréhensible pour elles, ça ne l'était pas forcément pour eux, trouvant l'épisode de Komodo plutôt excitant et dangereusement addictif.

     

    Ce fut Chris qui brisa le silence.

     

    -Bon !.....que fait-on aujourd'hui ? On va sur mon île ?...ou on rentre......

     

    Au bout de quelques minutes, l'avis était partagé mais non conciliable... Comme il fallait s'en douter, les filles voulaient rentrer. Jade manquait à Mai et Moon était accro......à la civilisation après l'épisode de la veille. Quant aux hommes, ils n'avaient pas eu leur mot à dire, car ne dit-on pas....Ce que femme veut...Dieu le veut ?

     

    Le temps avait changé en fin de matinée lorsqu'ils avaient repris la mer. Ils avaient suivi la côte à bonne distance afin d'éviter les récifs et étaient remonté vers l'ouest, vers Bali et Jakarta afin de gagner Singapour, le point de ralliement des Desmond lorsque les affaires tournaient mal....plus de deux mille kilomètres...un peu plus de onze cents milles....Il pouvait s'en passer des choses........

     

     

     

     
    « L'été de la peur IVL'été de la peur VI »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :